...A Germaine

Publié le par Cypora Herzhorn

Germaine.jpgVous n’accosterez pas au ventre de la Terre
Et ne dormirez pas dans un cercueil de bois ;
Vous qui étiez venue du fin fond de la Terre,
S’est achevé, ici, votre chemin de croix.

 

S’il semble que le temps estompe les blessures,
Moi, j’aurais préféré ensemenser des fleurs
Que j'aurais ramassées et, dans le clair obscure
Vous les aurais données en y laissant mon cœur. 

 

Si certains ont l’amour d’un Dieu qui les assiste,
Pour moi, humble fourmi emplie d’incertitude,
Sa Vérité n’est pas l'avéré d'une liste...
...Pourtant, j’ose espérer en vous Sa quiétude.

 

 

La Mort est une garce et, pour tous ceux qui restent,
Ils garderont de vous ce verbe affectueux
Au moindre des regards posé, au moindre geste,
Mais la gorge serrée, le cœur au bord des yeux.

 

 

 

 

 (c) Tous droits réservés

 

Publié dans POEMES

Commenter cet article