...A Thierry Sajat

Publié le par Cypora Herzhorn

LA CAVE A POEMES DU 18 FEVRIER 2008 THIERRY SAJAT

Talentueux acteur aux tréteaux de la vie
Heureux comme un « Ulysse après un long voyage »,
Impatient de clamer ses rimes dont le cri
Enfante le respect qui court de page en page ;
Rondeaux impérieux que chante le trouvère,
Rendant, à chaque mot, nos routes moins austères.
Y-a-t-il dans son cœur un secret qui dérange

Sapant tant de bourgeons d’enfance galvaudée,
Abritant une plaie jamais cicatrisée,
Juste une braise qui ferait pleurer les anges ?
Attisées par ce feu, ses paroles s’enflamment
Torturant d’un long baiser la paix de son âme.

 

© extrait de COMME UNE DOUCE MAIN

Publié dans POEMES

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article