Bébé phoque

Publié le par Cypora Herzhorn

BB_PHO-1.JPGJe suis né quelque part au sein de la Banquise,
Où je vivais heureux, candide et innocent,
Et j’écoutais chanter l’hymne froid de la Bise
Qui me parlait d’amour auprès de ma maman…


…J’aurais voulu grandir parmi ceux de mon âge,
Entre les vagues bleues, pêcher au cormoran,
Profiter, pleinement, de ce bel héritage
Qui m’a donné la Vie, ce cadeau palpitant.


Des Loups sont arrivés cupides et cruels
Et nous ont lacérés de leurs crocs scélérats
Et la Vie, tout à coup, qui nous semblait si belle,
S’en est allée pourtant, au terme du combat !


Non, je ne verrai plus le Soleil qui se couche
Derrière l’Horizon aux reflets incarnats,
Les poissons ruisselants n’atteindront pas ma bouche
Et le chant de la Mer, je ne l’entendrai pas.


Je n’étais qu’un bébé à la fourrure blanche,
Il ne m’en reste plus que sanglots rubescents,
Car vous m’avez occis par un glacé dimanche
Et le Neige est en deuil couverte de mon sang.


© extrait de LE MONDE A MA FENETRE

Publié dans POEMES

Commenter cet article