L'aurore

Publié le par MOTS, ARTS & GOURMANDISE

L'AUROREEt voici que le jour vient toquer à ma porte

Le rossignol, gaiment, s’invite en mon jardin,

Et, tandis que l’oiseau réveille le matin,

Le vent vient murmurer un air qui réconforte.

 

La nuit emporte enfin son sourire lunaire,

Toute habillée de soie, voici venir l’aurore

Qui s’égrène au levant en perles de rosaire,

Alors que le soleil vernit ses ongles d’or.

 

Il monte, et mon verger en est tout ébloui.

Mes Roses de Ronsard aux pétales vermeils

Embaument. Et les sapins, dans la brume enfouis,

Chuchotent des secrets aux oies et aux abeilles.

 Lors des cocoricos se répondent au loin,

Moments où l’araignée tisse son fin réseau

Et l’heure où les lapins, qui jouent aux quatre coins,

Se grisent de rosée. Dieu, que le monde est beau !

 

© extrait de J’AI CONJUGUE LE TEMPS - ISBN N°  978-2-9538961-1-4

Publié dans POEMES

Commenter cet article