La lune mord le ciel

Publié le par MOTS, ARTS & GOURMANDISE

LA LUNE MORD LE CIELLa lune mord le ciel et une pluie d’étoiles

Tombant du firmament envahit mon poème ;

Le soir appesantit mes rimes qui se voilent,

Dans un demi-sommeil, mes songes les essaiment.

 

Du sablier des cieux, le marchand de sommeil

Laisse la nuit couler jusqu’à la délivrance,

Son ombre se déploie comme un essaim d’abeilles

Et soudain disparaît au détour du silence.

 

Le crépuscule tète l’encre de ma plume,

Comme un bébé gourmand une goutte de lait,

Demain, lorsque le ciel aura chassé la brume,

Dans l’agonie du soir, je me réveillerai.

 

© extrait de J’AI CONJUGUE LE TEMPS - ISBN N°  978-2-9538961-1-4

Publié dans POEMES

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article