Le brin de folie

Publié le par Cypora Herzhorn

Ce matin, l’horizon était d’humeur volage ;
Sur le sable doré rendu aux goélands,
L’océan attendait que cèdent les nuages
Et le soleil, enfin, apparut au levant.

L’autan s’était calmé, dompté à marée haute
Et la brume, à LE BRIN DE FOLIEson tour, se mua en rosée,
Puis, le ciel se vêtit d’une bleue redingote,
Alors que les oiseaux s’envolaient apaisés.

 

 

Et, sur les vagues bleues où chuchotait l’écume,
J’ai posé un regard ému et attendri
Car un fou de bassan se lissait une plume
Avant de la glisser en offrande à sa mie.

 

Devant cette aquarelle éminente et grandiose,
J’ai songé que l’amour véritable et fervent,
Dans ce monde insensé, tient à bien peu de chose :
Juste un brin de folie apporté par le vent.

 

(c) Extrait de LE MONDE A MA FENETRE

Publié dans POEMES

Commenter cet article