Le temps

Publié le par MOTS, ARTS & GOURMANDISE

« Il y a dans tout homme, à toute heure, deux postulations simultanées,

l'une vers Dieu, l'autre vers Satan.

L'invocation à Dieu, ou spiritualité, est un désir de monter en grade;

celle de Satan, ou animalité,

est une joie de descendre »

Charles Baudelaire

  

LE TEMPSTout part et se défait, tout meurt et se dissout ;

Le temps glisse soudain et l’arc-en-ciel s’efface,

La minute évente nos rêves les plus fous

Et ne nous laisse rien que souvenirs fugaces.

 

Quand les adolescents seront devenus vieux

Et qu’il ne restera, de leurs tendres visages,

Qu’antiques cheveux blancs et rides près des yeux,

Que leurs jolis minois ne seront que mirages,

 

Et lorsque s’éteindra, dans leurs yeux, cette flamme

D’un espoir éternel, au soir de leur destin,

L’amer aura pétri leurs cœurs, leurs vies, leurs âmes,

Détruisant, pas à pas, la fraîcheur de leur teint.

 

Quand les mois, les années auront fui, éphémères,

Que les corps gracieux ne seront plus que cendres,

Les amours éperdus que des regrets amers,

Leurs âmes n’auront plus « que la joie de descendre ».

 

(c) extrait de J'AI CONJUGUE LE TEMPS - ISBN N° 978-2-9538961-1-4

Publié dans POEMES

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article