Baladin

Publié le par Cypora Herzhorn

baladin.JPG

 

 

Je suis un baladin
Je chante tristement
Au son d’un tambourin
Sous le soleil couchant ;


De printemps en printemps,
Je vous offre mes rêves,
Et quand le soir descend,
Je danse sur la grève ;


La nuit est toute noire,
Mon dieu, mon dieu, pourquoi
Les poches de mon grimoire
Sont vides quand j’ai froid ?

 

Je suis un baladin
Je sème à tous les vents
Au son du tambourin
Mes rimes tristement ;


Et le vent les emporte,
Comme les feuilles d’automne,
Quand ma chandelle est morte,
En rondes monotones.


© extrait de LES POEMES D’ANTIGONE

Publié dans POEMES

Commenter cet article