Mon ombre

Publié le par MOTS, ARTS & GOURMANDISE

MON-OMBRE-.jpgSi mon ombre s’en va en se moquant de moi,

Ou disparait, soudain, comme fuit l’eau de source

Me suivant, dévouée, ou précédant mes pas,

Pourtant, je ne sais pas où finira sa course.

 

J’aimerais lui parler, j’aimerais la toucher…

Qui est-elle vraiment ? Juste un sylphe d’azur ?

J’aimerais la coucher… la caresser… l’aimer…

…Pourtant, elle s’esquive et, dans le clair obscure,

 

Sans pitié, se dérobe impossible à saisir.

Si elle est l’âme sœur de nos destins liés,

Quand le matin se vêt de reflets argentés,

Son ombre s’insinue sous les pas du zéphyr…

 

Mais, quand j’aurai tiré l’ultime révérence,

Ma vie en s’en allant vers sa dernière escale,

S’éteindra-t-elle aussi et, en toute innocence,

M’offrira un baiser à l’arôme nuptial ?

 

 

© Extrait de J’AI CONJUGUE LE TEMPS – ISBN N° 978-2-9538961-1-4

 

   

Publié dans POEMES

Commenter cet article