Amour-Amitié

Publié le par MOTS, ARTS & GOURMANDISE

AMOUR - AMITIEPour eux, j’aurais semé le vent et les nuages,

Chevauchant enfiévrée les lavis d’arc-en-ciel,

Pour eux, j’aurais bravé tempêtes et orages,

J’aurais même défié les salves du soleil !

 

Pour eux, j’aurais bâti clochers et cathédrales

Pour les y vénérer à l’égale des dieux,

Incrustant chaque mur de velours et d’opales,

De jade et diamants brillant de mille feux !

 

Pour eux, j’aurais franchi les plus hautes falaises,

Pour eux, j’aurais sondé le fond des Océans,

J’aurais poussé le vent à souffler sur leurs braises

Et les aurais cherchés bien au-delà du temps.

 

Quand j’ai soif, l’eau de pluie vient me désaltérer,

Quand j’ai faim, c’est le pain que je porte à mes lèvres,

Au creux chaud de ton corps je cours me réchauffer,

C’est le vin des baisers qui me donne la fièvre.

 

Et si le temps me déshabille lentement

De mes atours de pacotille et de jeunesse,

Pourtant, j’ai gardé l’or de mon âme d’enfant

Rien ne pourra tarir le filet qu’il m’en reste.

 

Merci pour ce « cadeau », présent inestimable,

Merci de partager un bout de mon chemin,

Au déclin de mes jours, si l’âme est périssable,

Je veux encor frémir au creux chaud de tes mains…

 

…Et si j’ai porté les enfants, ceux de cet autre,

Celui qui fut voici vingt ans cher à mon cœur,

C’est de toi que j’aurais aimé porter les nôtres

Pour peu que la vie nous ait donné ce bonheur…

 

…Il ne faut jamais regretter quoi que l’on fasse,

Ne retenir que ce qui fut beau et vivant,

Un jour la vie s’en va en nous laissant en face

De ce néant qui nous fait peur…et nous attend.

 

© extrait de J’AI CONJUGUE LE TEMPS - ISBN N°  978-2-9538961-1-4

Publié dans POEMES

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article